Une visite au Salon E-Marketing 2016

Mercredi 13 avril, Blandine, Gaëlle et Jonathan étaient présents au Salon E-marketing 2016 qui a lieu comme tous les ans à Paris, Porte de Versailles. Voici un résumé des tendances constatées sur le salon qui avait pour thème « Data vs Content ».

Blandine, Responsable Marketing Digital chez KEOLIO

  • L’engagement Marketing et le Social Selling : Comment acquérir de nouveaux clients grâce aux réseaux sociaux ?

Aujourd’hui, il est plus facile de vendre une solution ou un produit à une personne si le contact a déjà été initié auparavant via les réseaux sociaux notamment.

84% des opportunités naissent d’une introduction chaleureuse.

90% des décisionnaires ne répondent pas au cold calling.

La mise en relation via des réseaux sociaux comme Linkedin favorise la relation client.

Marketo et Hootsuite

  • Growth hacking : pour les start-ups qui n’ont pas d’argent mais des idées.

Comment développer une entreprise et la faire connaître avec peu de moyens ? Une des tendances principales est l’usage des réseaux sociaux pour acquérir de la notoriété et notamment en mentionnant ou contactant des influenceurs du secteur.

La notion de Growth Hacking est une manière de fonctionner visant à développer sa start-up en prenant des voies différentes des voies traditionnelles.

Fred de la compta, Le Slip français, The Beautyst, Paris-ci la sortie

  • Twitter et la relation client : comment développer et entretenir les relations avec ses clients grâce à Twitter ?

Face à une cible jeune, hyper connectée et principalement mobile, les entreprises peuvent utiliser Twitter pour répondre aux différentes problématiques. Les clés de cette relation sont : l’empathie, la réactivité, la qualité de réponse, la personnalisation et le suivi.

La société Générale

  • A/B tests, personnalisation de l’expérience client et engagement de l’utilisateur.

La notion d’expérience utilisateur est aujourd’hui primordiale, des solutions sont proposées pour tester les outils marketing qui correspondront le mieux à l’utilisateur et favoriseront son expérience.

Grâce à la solution présentée par AB Tasty, il est possible de lancer des tests lives grâce à un outil simple permettant de personnaliser son site internet durant une période définie. L’objectif étant de vérifier si la présentation d’une page peut favoriser la conversion, ou encore si le nom d’un bouton de « call-to-action » est adapté.

AB Tasty

Gaëlle, Assistante Marketing Digital chez KEOLIO

  • Oui, Facebook est un levier d’acquisition performant !
Les constats : le consommateur d’aujourd’hui est volatile, capter son attention est de plus en plus compliqué. Il est aussi multi-canal, naviguant entre son PC, sa tablette, et son mobile. Son besoin : être séduit, rapidement et intelligemment. Facebook représente dans ce sens un véritable levier d’acquisition, permettant de créer des publicités de plus en plus pointues. On parle même d’outil d’impulsion permettant de provoquer le besoin.
On note aussi que Twitter, Linkedin et Facebook sont les 3 réseaux les plus utilisés aujourd’hui (étude Cision).
  • Native Advertising et Marketing de Contenu pour la performance.
Les internautes passent 20% de leur temps en ligne à consommer du contenu. La stratégie est ici d’inclure une publicité ou un appel à l’action au travers d’un message éditorial, tout en proposant ce contenu au moment propice. Le Content Marketing assure aujourd’hui performance et conversion aux marques.

 

Jonathan, chef de projet digital chez KEOLIO

  • Les nouveautés Google AdWords 2016 et les dernières techniques d’optimisation pour booster son ROI.

Après avoir retiré les annonces latérales, Google continue sa « révolution », toujours plus d’évolution et de mises à jour ! A court terme, le principal changement concerne l’intégration des codes GTIN à vos produits sur Google shopping qui deviennent obligatoires à partir de mai 2016 sous peine de voir vos annonces disparaître ! L’interface Google AdWords va elle aussi connaître une évolution très attendue par les Traffic manger : l’adaptation de la plateforme aux mobiles. Conclusion :exploitez au maximum la surface d’expression offerte par Google AdWords (extensions) et n’oubliez pas d’utiliser aussi Bing Ads qui représentent tout de même 12 % du marché français !

Ad’s up Consulting

  • La remise en cause des modèles d’attribution et estimation réelle de l’apport publicitaire.

Faut-il suivre les modèles d’e-pub traditionnels portés par des Ad-networks ? Rien n’est moins sûr… Le boom de laProgrammatique (+61% entre 2014 et 2015) met en exergue la maturité de cette nouvelle approche publicitaire. Elle pourrait non seulement devenir la norme au sein des pratiques d’achat médias digital mais remet aussi profondément en cause le last click en tant qu’alpha et omega des KPIs. To be continued…

Tradelab

  • La nouvelle drogue des créatifs.

Comment réconcilier les internautes avec l’e-pub ? Une question brûlante d’actualité sachant que l’Adblocking priverait l’ensemble des acteurs de la pub digitale de 21,8 Milliards de revenus. Artefact, propose une solution innovante qui, grâce à leur algorithme in-house, permet d’allier la data (1st, 2nd & 3rd party) et la créativité afin d’adresser la bonne pub aux bons utilisateurs ! Résultat présenté : + 200% de taux de conversion pour la campagne digitale de lancement du dernier Samsumg Galaxy S7 faite par Artefact.

Artefact

Lexique des termes à retenir

Growth Hacking : Difficile de donner une définition claire de ce concept, qui s’apparente plutôt à une philosophie. Traduit littéralement (et vulgairement) par « Grandir sur le dos de » ou « Pirater la croissance », le Growth Hacking revient à être audacieux, utiliser des chemins différents des autres, prendre des risques (à court terme), engager des actions nouvelles, utiliser les dernières nouveautés que peu de monde a encore testé, savoir se rapprocher des grands, des influenceurs…

définition du growth hacking Laurent Patoux

Social Selling : Prospecter et développer ses ventes sur les médias sociaux. Cette démarche passe par de l’accompagnement et de l’interaction avec vos consommateurs afin d’améliorer la compréhension de votre offre et de les orienter.

Native Advertising : Une forme de publicité en ligne qui a pour but d’attirer l’attention du consommateur en fournissant du contenu dans le contexte de l’expérience utilisateur (définition très claire délivrée par Wikipédia).

Uberisation :
uber

Pour conclure, cette visite au Salon E-marketing 2016 nous a permis de faire le point sur les tendances du web actuelles et ainsi de proposer à nos clients des solutions à jours et efficaces.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *